Les schistes de Burgess

Yawunik kootenayi

Grand prédateur à pinces multiples typique de la zone de Kootenay

Yawunik kootenayi, ROMIP 64017

Taxonomie:

Règne: Animal
Embranchement: Inconnu
Assignation taxonomique d’ordre supérieur: Megacheirans ; Famille Leanchoiliidae
Nom d’espèce: Yawunik kootenayi
Remarques:

Yawunik a été initialement identifié comme un représentant de la famille d’arthropodes mégacheires Leanchoiliidae (Aria, Caron et Gaines, 2015). Les Mégacheires sont des arthropodes ancestraux véritables dotés d’un appendice frontal pointant vers le haut et armé de pinces multiples( appelé « cheire », ou « great appendage »). Les Mégacheires sont généralement considérés comme faisant partie des premiers arthropodes véritables (c’est-à-dire des arthropodes au corps et aux appendices segmentés), et peut-être comme les premiers représentants de la lignée étendue des Chélicérates (Aria, 2022).

Nom du descripteur: Aria, Caron et Gaines
Date de la description : 2015
Étymologie :

Yawunik – orthographe latinisée du mot Yawu?nik’, nom d’un monstre féroce et figure centrale dans le récit de genèse du peuple autochtone canadien Ktunaxa.

kootenayi – du nom du parc national Kootenay, où ce fossile a été découvert, territoire traditionnellement occupé par les Ktunaxa et d’autres populations autochtones de l’Ouest du Canada.

Spécimens types : Holotype ROMIP 62977, conservé au Musée royal de l’Ontario, Toronto (Ontario), Canada.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune
Autres dépôts : aucune

Âge et Sites

Age :
Cambrien moyen, étage Wuliuen, portion supérieure de la formation des schistes de Burgess (environ 507 millions d’années).
Sites principaux :

Marble Canyon, parc national Kootenay, Colombie-Britannique.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Surusicaris elegans (Aria et Caron, 2015) et Yawunik kootenayi (Aria et al., 2015) sont les deux premiers arthropodes décrits à partir de spécimens mis au jour à Marble Canyon, dans la région des schistes de Burgess. L’étude originale était basée sur 42 spécimens recueillis lors de l’expédition du Musée royal de l’Ontario de 2012, l’année même de la découverte du nouveau gisement fossile. Des dizaines d’autres spécimens ont depuis été recueillis, faisant de Yawunik l’un des arthropodes les plus abondants de la carrière de Marble Canyon après Sidneyia (Nanglu, Caron et Gaines, 2020). Le plus grand des arthropodes mégacheires et l’un des mieux conservés, Yawunik a depuis été cité dans de nombreuses études.

Description

Morphologie :

Yawunik kootenayi était un grand prédateur, plus massif que ses plus proches parents. Le corps est dépourvu de toute biominéralisation. Comme les autres leanchoiliidés de la Classe Megacheira, il se caractérise par des appendices frontaux flagellés (cheirae) armés de trois longues extensions formant une pince triple, et par un corps divisé en deux sections (tagmas) : le céphalon, recouvert d’un bouclier, et le tronc segmenté. Les leanchoiliidés portaient sur le devant de la tête une paire de grands yeux latéraux non pédonculés et une paire d’yeux médians plus petits, en forme de champignon. Leurs appendices étaient de forme simple et plutôt similaire sur l’ensemble du corps, exemples généraux types des membres biramés chez les  arthropodes : une base sub-cylindrique armée de dents pour la mastication (basipode), des branches locomotrice relativement robustes (endopodes), et des branches semi-rigides en forme de pagaie (exopodes) frangées de lamelles. La queue est un élément unique appelé telson ; elle est en forme de pointe de lance (lancéolée).

Abondance :

Yawunik, avec plus de 180 spécimens connus, est l’un des arthropodes les plus abondants de Marble Canyon. On en a aussi trouvé à Tokumm Creek.

Taille maximum :
Environ 20 cm.

Écologie

Mode de vie : Inconnu
Mode d'alimentation : Carnivore
Interprétations écologiques :

Comme chez d’autres leanchoiliidés de la classe Megacheira, les appendices frontaux de Yawunik combinaient probablement des fonctions sensorielles et préhensiles pour détecter et attraper les proies. Les proies capturées étaient ainsi ramenées sous le corps pour être préalablement broyées entre les bases des membres (basipodes), et ensuite ramenées vers la bouche. Comme les autres leanchoiliidés, Yawunik possédait également au-dessus du tube digestif de larges glandes qui servaient vraisemblablement à la digestion. Les appendices corporels des mégacheires, composés de branches locomotrices relativement solides (endopodes) ainsi que de branches semi-rigides en forme de pagaies (exopodes), auraient permis à la fois la locomotion sur le fond marin et la nage. Les exopodes servaient probablement aussi aux échanges gazeux (comme la respiration), mais des études récentes ont montré que les mégacheires et d’autres arthropodes cambriens possédaient également des branchies spécialisées (Liu et al., 2021).

Références

  • Aria, C. & Caron, J.-B. (2015) Cephalic and limb anatomy of a new isoxyid from the Burgess Shale and the role of ‘stem bivalved arthropods’ in the disparity of the frontalmost appendage. PLoS ONE 10, e0124979.
  • Aria, C., Caron, J.-B. & Gaines, R. (2015) A large new leanchoiliid from the Burgess Shale and the influence of inapplicable states on stem arthropod phylogeny. Palaeontology 58, 629–660.
  • Liu, Y., Edgecombe, G.D., Schmidt, M., Bond, A.D., Melzer, R.R., Zhai, D., Mai, H., Zhang, M. & Hou, X. (2021) Exites in Cambrian arthropods and homology of arthropod limb branches. Nature Communications 12, 4619.
  • Nanglu, K., Caron, J.-B. & Gaines, R.R. (2020) The Burgess Shale paleocommunity with new insights from Marble Canyon, British Columbia. Paleobiology 46, 58–81.
Autres liens :