Les schistes de Burgess

Mollisonia symmetrica

Arthropode peu connu comptant sept segments thoraciques

Mollisonia symmetrica (USNM 57659) – Holotype. Exosquelette conservé en vue dorsale. Longueur du spécimen = 48 mm. Spécimen sec, lumière directe (éclairage tangentiel sous différents angles). Couches à trilobites.

© SMITHSONIAN INSTITUTION – MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE. PHOTOS : JEAN-BERNARD CARON

Taxonomie:

Règne: Animal
Embranchement: Arthropodes
Assignation taxonomique d’ordre supérieur: Clade non classé (groupe souche des arthropodes)
Nom d’espèce: Mollisonia symmetrica
Remarques:

Les affinités phylogénétiques de Mollisonia n’ont pas été étudiées en détail, car aucun des spécimens, qui sont tous mal conservés, ne comporte d’appendices.

Nom du descripteur: Walcott
Date de la description : 1912
Étymologie :

Mollisonia – d’après le mont Mollison (2 952 m), situé au sud-ouest de Field en Colombie-Britannique, nommé par Joseph H. Scattergood en 1898 en l’honneur des sœurs Mollison, qui dirigèrent certains hôtels du Chemin de fer Canadien Pacifique dans les Rocheuses.

symmetrica – du grec syn, « avec », et metron, « mesure », en référence à la symétrie du corps de Mollisonia.

Spécimens types : Holotypes – USNM 57659 (M. symmetrica) etUSNM 57661 (M. gracilis) conservés au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : M. gracilis de la carrière Walcott sur la crête aux Fossiles (Walcott, 1912). Une nouvelle espèce possible provenant du glacier Stanley (Caron et al., 2010).

Autres dépôts : M. sinica du Cambrien moyen de la formation de Kaili au sud-ouest de la Chine (Zhao et al., 2002).

Âge et Sites

Age :
Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d’années).
Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles. Quelques spécimens représentant potentiellement différentes espèces ont été trouvés dans les couches à trilobites du mont Stephen et le secteur du glacier Stanley.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

À l’origine, deux espèces du genre Mollisonia, M. symmetrica et M. gracilis, ont été formellement décrites par Walcott (1912), chacune à partir d’un seul spécimen. Une troisième espèce possible, Mollisonia ? rara, a été décrite en se basant sur plusieurs spécimens fragmentaires. Simonetta et Delle Cave (1975) ont réétudié ces spécimens et établi une relation entre Mollisonia? rara et M. symmetrica. Des représentants de M. symmetrica ont également été trouvés dans la formation de Wheeler et les schistes de Spence de l’Utah (Robison, 1991; Briggs et al., 2008).

Description

Morphologie :

Le corps de M. symmetrica est allongé et symétrique et sa surface dorsale, convexe. Le bouclier céphalique arrondi a deux excroissances antérieures et plusieurs paires de structures ovales centrales. Les sept segments thoraciques ont tous la même largeur. Le bouclier caudal, également arrondi, a une forme similaire à celle du bouclier céphalique, mais il est doté de trois extensions postérieures. M. gracilis est plus petit et plus mince que M. symmetrica.

Abondance :

Un spécimen de M. symmetrica a été répertorié dans les couches à trilobites du mont Stephen. Quelques douzaines de spécimens ont été trouvées dans la carrière Walcott, où l’espèce compte pour moins de 0,04 % de la faune (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :
79 mm

Écologie

Mode de vie : Mobile, Nectobenthique
Mode d'alimentation : Inconnu
Interprétations écologiques :

Mollisonia est trop peu connu pour entreprendre une étude détaillée de son mode de vie.

Références

BRIGGS, D. E. G., B. S. LIEBERMAN, J. R. HENDRICKS, S. L. HALGEDAHL AND R. D. JARRARD. 2008. Middle Cambrian arthropods from Utah. Journal of Paleontology, 82(2): 238-254.

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CARON, J.-B., R. GAINES, G. MANGANO, M. STRENG AND A. DALEY. 2010. A new Burgess Shale-type assemblage from the « thin » Stephen Formation of the Southern Canadian Rockies. Geology, 38: 811-814.

RAYMOND, P. E. 1931. Notes on invertebrate fossils, with descriptions of new species. Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, Harvard University, 55: 165-213.

ROBISON, R. A. 1991. Middle Cambrian biotic diversity: Examples from four Utah Lagerstätten, p. 77-98. In A. Simonetta and S. Conway Morris (eds.), The Early Evolution of Metazoa and the Significance of Problematic Taxa. Cambridge University Press, Cambridge.

SIMONETTA, A. M. AND L. DELLE CAVE. 1975. The Cambrian non-trilobite arthropods from the Burgess shale of British Columbia: A study of their comparative morphology, taxonomy and evolutionary significance. Palaeontographia Italica, 69: 1-37.

WALCOTT, C. D. 1912. Cambrian Geology and Paleontology II. Middle Cambrian Branchiopoda, Malacostraca, Trilobita and Merostomata. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(6): 145-228.

ZHANG, X., Y. ZHAO, R. YANG AND D. SHU. 2002. The Burgess Shale arthropod Mollisonia (M. sinica new species): New occurrence from the Middle Cambrian Kaili fauna of southwest China. Journal of Paleontology, 76: 1106-1108.

Autres liens :

Aucun