Les schistes de Burgess

Fibulacaris nereidis

Petit arthropode bivalve à carapace en « épingle de sûreté »

Fibulacaris nereidis, carapace ROMIP 64511

Taxonomie:

Règne: Animal
Embranchement: Arthropodes
Assignation taxonomique d’ordre supérieur: Hymenocarines, Famille : Odaraiidae
Nom d’espèce: Fibulacaris nereidis
Remarques:

Les hyménocarines étaient des arthropodes ancestraux dotés de carapaces bivalves et de mandibules, formant l’essentiel des premiers mandibulés (représentés aujourd’hui par les myriapodes, les crustacés et les insectes) (Aria et Caron, 2017 ; Vannier et al., 2018). Chez de nombreux hyménocarines, dont Fibulacaris, il reste difficile de déterminer le nombre exact et les types d’appendices de la tête, ce qui rend difficile une compréhension détaillée des rapports évolutifs à l’intérieur de ce groupe. Fibulacaris appartient très probablement à la famille des Odaraiidae, un groupe d’hyménocarines au corps fortement multisegmenté, aux antennes réduites ou absentes et aux pattes fortement multisegmentées.

Nom du descripteur: Izquierdo-López et Caron
Date de la description : 2019
Étymologie :

Fibulacaris – du latin fibula, « agrafe », et caris, qui signifie « crabe » ou « crevette ».

nereidis – inspiré des créatures mythologiques grecques appelées Néréides, filles de Nérée, compte tenu de la similitude de Fibulacaris avec Nereocaris (Legg et al., 2012).

Spécimens types : Holotype ROMIP65380
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune
Autres dépôts : aucune

Âge et Sites

Age :
Cambrien moyen, étage Wuliuen, portion supérieure de la formation des schistes de Burgess (environ 507 millions d’années)
Sites principaux :

Marble Canyon, Tokumm Creek.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Plusieurs spécimens de Fibulacaris nereidis ont été découverts sur le site de Marble Canyon en 2014 et surnommés « arthropode epsilon » en raison de la forme caractéristique de leur carapace. La majorité des spécimens ont été découverts sur les sites du Mont Whymper et de Tokumm Creek lors des expéditions de 2016 et 2018, et ont parfois été surnommés « épingles de sûreté » pour la même raison. Le genre et l’espèce ont été décrits en 2019 (Izquierdo-López et Caron, 2019).

Description

Morphologie :

Fibulacaris est généralement petit, la plupart des spécimens mesurant environ 1 cm. Cet arthropode possède une carapace bivalve qui couvre jusqu’aux deux tiers de sa longueur totale. La face dorsale de la carapace est voûtée et ornée d’une petite crête qui s’étend sur toute la longueur, ainsi que d’une petite excroissance épineuse du côté postérieur. La face frontale de la carapace s’incurve ventralement en une épine très allongée, presque aussi longue que la carapace elle-même. Les marges ventrales de la carapace sont plus épaisses et se terminent des deux côtés par de petites excroissances postérieures. Deux yeux pédonculés dépassent des encoches formées par l’espace entre la carapace et l’épine dorsale. Les autres détails de la tête restent inconnus, mais les antennules sont soit absentes, soit très réduites. La face antérieure du corps est « pliée », de sorte que les yeux sont orientés vers l’arrière. Le corps est multisegmenté, subdivisé en 30 segments, chacun portant des membres subdivisés en deux branches (biramés). La queue porte deux petits appendices en forme de pagaie (rames caudales).

Abondance :

Fibulacaris est rare sur le site de Marble Canyon, mais très abondant (plus de 100 spécimens) le long de Tokumm Creek.

Taille maximum :
Environ 2 cm.

Écologie

Mode de vie : Nectobenthique
Mode d'alimentation : Filtreur
Interprétations écologiques :

Fibulacaris était probablement un suspensivore nectobenthique (Izquierdo-López et Caron, 2019). Son intestin est parfois préservé comme une structure tridimensionnelle, un type de préservation qui a été associé aux organismes détritivores (Legg et Caron, 2014). Cependant, sa carapace se prolonge du côté ventral, ce qui indique que cet arthropode était incapable de marcher sur des surfaces et de recueillir de la matière organique à partir des sédiments, à la façon d’un détritivore. Les crustacés branchiopodes actuels, comme de nombreuses puces d’eau (Cladocera), ont des carapaces semblables à celle de Fibulacaris. À l’aide de leurs membres, ils génèrent de petits courants d’eau qui soulèvent les particules organiques et les acheminent entre leurs pattes et leur carapace. Fibulacaris utilisait donc très probablement une stratégie similaire d’alimentation. De la même manière, puisque la face dorsale de Fibulacaris était recouverte par la carapace et que les yeux étaient tournés vers l’arrière, il fut proposé que l’animal nageait le ventre vers le haut (Izquierdo-López et Caron, 2019) à l’exemple des anostracés actuels (Anostraca) (Fryer, 2006). Fibulacaris aurait ainsi pu capturer des particules organiques tombant de la colonne d’eau, tout en restant protégé des prédateurs par sa carapace dorsale et par l’épine de la face ventrale et postérieure.

Références

  • ARIA, C. and CARON, J. B. 2017. Burgess Shale fossils illustrate the origin of the mandibulate body plan. Nature, 545: 89–92.
  • FRYER, G. 1968. Evolution and adaptive radiation in the Chydoridae (Crustacea: Cladocera): a study in comparative functional morphology and ecology. Philosophical Transactions of the Royal Society of London. B, Biological Sciences, 254: 221–382.
  • FRYER, G. 2006. The brine shrimp’s tale: a topsy turvy evolutionary fable. Biological Journal of the Linnean Society, 88(3): 377–382.
  • IZQUIERDO-LÓPEZ, A. and CARON, J. B. 2019. A possible case of inverted lifestyle in a new bivalved arthropod from the Burgess Shale. Royal Society Open Science, 6: 191350.
  • IZQUIERDO-LÓPEZ, A. and CARON, J. B. 2021. A Burgess Shale mandibulate arthropod with a pygidium: a case of convergent evolution. Papers in Palaeontology, 7: 1877–1894.
  • LEGG, D. A. and CARON, J. B. 2014. New Middle Cambrian bivalved arthropods from the Burgess Shale (British Columbia, Canada). Palaeontology, 57: 691–711.
  • LEGG, D. A., SUTTON, M. D., EDGECOMBE, G. D. and CARON, J. B. 2012. Cambrian bivalved arthropod reveals origin of arthrodization. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 279: 4699–4704.
  • PARI, G., BRIGGS, D. E. G. and GAINES, R. R. 2022. The soft-bodied biota of the Cambrian Series 2 Parker Quarry Lagerstätte of northwestern Vermont, USA. Journal of Paleontology, 1–21.
  • VANNIER, J., ARIA, C., TAYLOR, R. S. and CARON, J. B. 2018. Waptia fieldensis Walcott, a mandibulate arthropod from the middle Cambrian Burgess Shale. Royal Society Open Science, 5:172206.
Autres liens :