The Burgess Shale

Dictyophycus gracilis

Présumée fronde d’algue présentant une délicate structure maillée

Dictyophycus gracilis (USNM83483e) – Syntype. Fragment associé à plusieurs autres organismes, dont quelques spécimens de l’arthropode Marrella splendens. Longueur du spécimen = 28 mm. Spécimen sec, lumière polarisée (image de gauche); spécimen humide, lumière directe (image du centre); spécimen humide, lumière polarisée (image de droite). Carrière Walcott.

© Smithsonian Institution – Musée National D’histoire Naturelle. Photo : Jean-bernard Caron

Taxonomie:

Règne: Végétal
Embranchement: Inconnu
Classe: Sans object
Remarques:

Aucune nouvelle analyse des affinités phylogénétiques de cette présumée algue n’a été publiée depuis sa description originale.

Nom d’espèce: Dictyophycus gracilis
Nom du descripteur: Ruedemann
Date de la description : 1931
Étymologie :

Dictyophycus – du grec diktyon, « filet », et phykos, « algue ».

gracilis – du latin gracilis, « mince », « grêle » ou « simple ». Les noms du genre et de l’espèce font référence à la forme et à la structure de l’organisme.

Spécimens types : Syntypes – USNM 83483a-d conservés au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Âge et Sites

Periode :
Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d’années).
Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Ruedemann (1931) a décrit brièvement Dictyophycus comme un genre d’algue. Ce genre, comme toutes les autres présumées algues des schistes de Burgess, devrait toutefois faire l’objet d’une nouvelle description formelle.

Description

Morphologie :

Dictyophycus a la forme d’une fronde et présente une délicate structure constituée de fibres lisses formant des mailles tantôt régulières, tantôt irrégulières. Aucune particule de matière organique n’est visible entre les fibres. La structure de fixation, qui est rarement préservée, pourrait avoir été brisée lors de l’enfouissement.

Abondance :

Les seuls spécimens connus de Dictyophycus proviennent de la carrière Walcott, où le genre est relativement commun dans certaines strates, représentant 0,59 % du total des spécimens recensés (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :
50 mm

Écologie

Mode de vie : Épibenthique, Sessile
Mode d'alimentation : Producteur primaire
Interprétations écologiques :

Dictyophycus vivait probablement fixé au fond marin, dans la zone photique.

Références

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

RUEDEMANN, R. 1931. Some new Middle Cambrian fossils from British Columbia. Proceedings of the United States National Museum. 79: 1-18.

Autres liens :

Aucun