Les schistes de Burgess

Actaeus armatus

Arthropode dodu à « grand appendice » dont il n’existe qu’un seul spécimen connu

Actaeus armatus (USNM 155597) – Holotype. Vue dorsale oblique d’un spécimen complet. Longueur du spécimen = 66 mm. Spécimen sec, lumière polarisée (image de gauche); spécimen humide, lumière directe (image de droite). Carrière Walcott.

© SMITHSONIAN INSTITUTION – MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE. PHOTOS : JEAN-BERNARD CARON

Taxonomie:

Règne: Animal
Embranchement: Arthropodes
Assignation taxonomique d’ordre supérieur: Classe : Megacheira ; Famille : Leanchoiliidae
Nom d’espèce: Actaeus armatus
Remarques:

Les Megacheira sont de vrais arthropodes ancestraux dotés d’un appendice frontal pointant vers le haut et armé de multiples griffes (la « cheira », ou « grand appendice »). Actaeus et d’autres leanchoiliidés se caractérisent également par la présence sur leurs appendices frontaux de longs filaments, appelés flagelles, qui font vraisemblablement office d’organes sensoriels. Les Megacheira sont généralement considérés comme faisant partie des premiers arthropodes véritables (c’est-à-dire des arthropodes au corps et aux appendices segmentés), et peut-être comme les premiers représentants de la lignée étendue des Chélicérates (Aria, 2022). Les liens de parenté entre les divers Leanchoiliidés restent encore largement à définir.

Nom du descripteur: Simonetta
Date de la description : 1970
Étymologie :

Actaeus – mot grec signifiant « homme de la côte » ; d’après Actée, premier roi de l’Attique, faisant à la fois référence à l’antiquité du genre et, selon Simonetta, aux « eaux côtières peu profondes » d’où proviennent les sédiments des schistes de Burgess.

armatus – mot latin signifiant « armé », en référence aux appendices préhensiles.

Spécimens types : Holotype – USNM 155597, conservé au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C. États-Unis.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Âge et Sites

Age :
Cambrien moyen, étage Wuliuen, formation des schistes de Burgess (environ 505 millions d’années).
Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Simonetta (1970) a décrit cet organisme d’après un seul spécimen recueilli à l’origine par Walcott. Simonetta et Delle Cave (1975) ont réalisé la première reconstruction de cet animal dans une monographie générale sur les arthropodes des schistes de Burgess. Le taxon a été décrit de nouveau par Whittington (1981), puis comparé à Leanchoilia  (Bruton et Whittington, 1983). Bien que l’espèce n’ait pas fait l’objet d’une nouvelle étude à ce jour, Actaeus a figuré dans des études abordant l’importance de la morphologie des leanchoiliidés (Aria, Caron et Gaines, 2015 ; Aria et al., 2023).

Description

Morphologie :

Actaeus était un prédateur de taille relativement grande. Le corps est large et dépourvu de toute biominéralisation. Comme les autres leanchoiliidés de la classe Megacheira, il se caractérise par des appendices frontaux flagellés (cheirae) armés de trois longues griffes, et par un corps divisé en deux sections (tagmas) : le céphalon, recouvert d’un bouclier, et le tronc segmenté. Les leanchoiliidés portaient sur le devant de la tête une paire de grands yeux latéraux non pédonculés et une paire d’yeux médians plus petits, en forme de champignon — bien que la présence de ces yeux médians ne soit pas claire chez Actaeus. Leurs appendices étaient de forme simple et plutôt similaire sur l’ensemble du corps, rappelant les membres biramés typiques des arthropodes : une base sub-cylindrique armée de dents pour la mastication (basipode), des appendices locomoteurs relativement robustes (endopodes), et des appendices semi-rigides en forme de pagaie (exopodes) frangés de lamelles qui, chez Actaeus, sont particulièrement robustes. Le tronc comptait environ 10 segments. La queue est un élément unique appelé telson, et semble spatulée.

Abondance :

Un seul spécimen connu.

Taille maximum :
6,6 cm.

Écologie

Mode de vie : Mobile, Nectobenthique
Mode d'alimentation : Carnivore
Interprétations écologiques :

Comme d’autres leanchoiliidés de la classe Megacheira, Actaeus doit avoir fait usage de ses appendices frontaux sensoriels et préhensiles pour détecter et capturer ses proies. Les proies capturées étaient ramenées sous le corps, où elles auraient pu être préalablement broyées entre les bases des membres (basipodes), avant d’être ramenées vers la bouche. Comme d’autres leanchoiliidés, Actaeus possédait également au-dessus du tube digestif de grandes glandes digestives, ce qui laisse supposer qu’il emmagasinait la nourriture pendant des périodes prolongées, ou qu’il utilisait des enzymes supplémentaires pour compenser une mastication rudimentaire. Les appendices corporels des Megacheira, composés d’appendices locomoteurs relativement robustes (endopodes) et d’appendices semi-rigides en forme de pagaies (exopodes), auraient permis à la fois la locomotion sur le fond marin et la nage. Les exopodes servaient probablement aussi aux échanges gazeux (comme la respiration), mais des études récentes ont également montré que les Megacheira et d’autres arthropodes du Cambrien possédaient des branchies spécialisées (Liu et al., 2021).

Références

  • Aria, C., Caron, J.-B. & Gaines, R. (2015) A large new leanchoiliid from the Burgess Shale and the influence of inapplicable states on stem arthropod phylogeny. Palaeontology 58, 629–660.
  • Aria, C., Vannier, J., Park, T.S. & Gaines, R.R. (2023) Interpreting fossilized nervous tissues. BioEssays, 2200167.
  • Bruton, D.L. & Whittington, H.B. (1983) Emeraldella and Leanchoilia, two arthropods from the Burgess Shale, Middle Cambrian, British Columbia. Philosophical Transactions of the Royal Society of London, Series B 300, 553–582.
  • Caron, J.B. & Jackson, D.A. (2008) Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology 258, 222–256.
  • Liu, Y., Edgecombe, G.D., Schmidt, M., Bond, A.D., Melzer, R.R., Zhai, D., Mai, H., Zhang, M. & Hou, X. (2021) Exites in Cambrian arthropods and homology of arthropod limb branches. Nature Communications 12, 4619.
  • Simonetta, A.M. (1970) Studies on non trilobite arthropods of the Burgess Shale (Middle Cambrian). Palaeontographia Italica 66 (New series 36), 35–45.
  • Simonetta, A.M. & Delle Cave, L. (1975) The Cambrian non trilobite arthropods from the Burgess Shale of British Columbia. A study of their comparative morphology taxinomy and evolutionary significance. Palaeontographia Italica 69, 1–37.
  • Whittington, H.B. (1981) Rare arthropods from the Burgess Shale, Middle Cambrian, British Columbia. Philosophical Transactions of the Royal Society of London. Series B, Biological Sciences 292, 329–357.
Autres liens :

Aucun