The Burgess Shale

Oesia disjuncta

Oesia disjuncta (USNM 57630) – Lectotype, (empreinte et contre-empreinte). Spécimen complet. Longueur du spécimen = 85 mm. Spécimen humide, lumière directe (images du haut) et lumière polarisée (images du bas). Carrière Walcott.

© SMITHSONIAN INSTITUTION – MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE. PHOTO : JEAN-BERNARD CARON

Taxonomie:

Classe: Sans object
Remarques:

La position taxonomique d’Oesia est incertaine. L’organisme a été décrit initialement comme un ver annélide par Walcott (1911), puis réinterprété récemment en tant que chétognathe (Szaniawski, 2005, 2009). Conway Morris (2009) a rejeté vigoureusement cette thèse et proposé une position plus proche des hémichordés.

Nom d’espèce: Oesia disjuncta
Nom du descripteur: Walcott
Date de la description : 1911
Étymologie :

Oesia – d’après le lac Oesa, petit plan d’eau situé à quelques kilomètres au sud-est des schistes de Burgess.

disjuncta – du préfixe de négation latin dis et de junctus, « joint », probablement en référence à l’aspect de l’espèce.

Spécimens types : Lectotype – USNM 57630 conservé au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Âge et Sites

Periode :
Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (505 millions d’années).
Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Walcott (1911) a décrit l’espèce comme un ver polychète, mais cette vision a été contestée par Lohman (1920), partisan d’une affinité avec les tuniciers (chordés). Conway Morris (1979) a rejeté ces deux interprétations, et l’animal a par la suite été jugé problématique et sans affinité connue (Briggs et Conway Morris, 1986). Toutefois, une interprétation récente en tant que chétognathe (Szaniawski, 2005, 2009) a déclenché un nouveau débat (Conway Morris, 2009, Szaniawski, 2009) sur l’existence d’un éventuel lien avec les hémichordés (Conway Morris, 2009). Un examen approfondi d’autres organismes de Burgess ressemblant à des hémichordés s’impose pour vérifier cette dernière hypothèse.

Description

Morphologie :

Le corps d’Oesia est allongé et sa partie antérieure semble tuméfiée. L’animal ne semble pas posséder de prolongements épineux préhensiles. Les fines stries qui barrent son corps dans l’axe transversal ont été interprétées comme des bandes de muscles. L’interprétation d’autres caractères, comme de possibles nageoires et les organes internes, est cependant sujette à caution.

Abondance :

L’aspect vermiforme de ce fossile et l’apparente absence de nageoires laissent supposer un mode de vie benthique. Le mode d’alimentation est inconnu.

Taille maximum :
90 mm

Écologie

Interprétations écologiques :

Walcott a reconnu neuf spécimens de l’espèce, mais Oesia est probablement plus abondant qu’on le croyait. Ce genre et une autre forme semblable ressemblant à un hémichordé (Ottoia tenuis) représentent environ 2,2 % de la faune de la carrière Walcott (Caron et Jackson, 2008).

Références

BRIGGS, D. E. G. AND S. CONWAY MORRIS. 1986. Problematica from the Middle Cambrian Burgess Shale of British Columbia, p. 167-183. In A. Hoffman and M. H. Nitecki (eds.), Problematic fossil taxa (Oxford Monographs on Geology and Geophysics No. 5). Oxford University Press & Clarendon Press, New York.

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CONWAY MORRIS, S. 1979. The Burgess Shale (Middle Cambrian) fauna. Annual Review of Ecology and Systematics, 10(1): 327-349.

CONWAY MORRIS, S. 2009. The Burgess Shale animal Oesia is not a chaetognath: A reply to Szaniawski (2005). Acta Palaeontologica Polonica, 54(1): 175-179.

LOHMANN, H. 1920. Oesia disjuncta Walcott, eine Appendicularie aus dem Kambrium. Mitteilungen aus dem Zoologischen Staatsinstitut und Zoologischen Museum in Hamburg, 38: 69-75.

WALCOTT, C. 1911. Cambrian Geology and Paleontology II. Middle Cambrian annelids. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(5): 109-145.

SZANIAWSKI, H. 2005. Cambrian chaetognaths recognized in Burgess Shale fossils. Acta Palaeontologica Polonica, 50(1): 1-8.

SZANIAWSKI, H. 2009. Fossil Chaetognaths from the Burgess Shale: A Reply to Conway Morris (2009). Acta Palaeontologica Polonica, 54(2): 361-364.

Autres liens :

Aucun

Chaunograptus scandens

Chaunograptus scandens (ROM61106). Branche hérissée de part et d’autre de plusieurs petites thèques, à côté de l’arthropode Waptia fieldensis et de l’éponge Leptomitus lineatus. Longueur du spécimen = 14 mm. Spécimen humide, lumière directe (les deux images). Carrière Walcott.

© Musée Royal De L’ontario. Photos : Jean-Bernard Caron

Taxonomie:

Classe: Graptolithines (Ordre : Dithecoidea, groupe souche des hémichordés)
Remarques:

Cette espèce appartient à un groupe primitif de graptolites, les Dithécoïdes, groupe frère des dendroïdes et des graptoloïdes (Rickards et Durman, 2006).

Nom d’espèce: Chaunograptus scandens
Nom du descripteur: Ruedemann
Date de la description : 1931
Étymologie :

Chaunograptus – du grec chaunos, « lâche » ou « vague », et graptos, « inscrit », en référence à l’aspect général de l’animal.

scandens – du latin scando, « grimper »; l’animal montait sur des éponges.

Spécimens types : Holotype – UNSM 83484 conservé au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.
Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : plusieurs espèces de ce genre existaient au Cambrien (Rickards et Durman, 2006; Ruedemann, 1947).

Âge et Sites

Periode :
Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d’années).
Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Décrit par Ruedemann en 1931, Chaunograptus était classé à l’origine dans les hydroïdes (groupe maintenant considéré comme éteint), dans la classe des hydrozoaires (voir aussi Ruedemann, 1947), qui englobe aujourd’hui les méduses et les coraux. Il est maintenant établi, sur la foi de données probantes, que les graptolites forment un groupe primitif de ptérobranches au sein des hémichordés (voir Urbanek, 1986).

Description

Morphologie :

Chaunograptus scandens est un petit organisme colonial formé de plusieurs branches très fines et droites émergeant près de sa base. De part et d’autre de chaque branche se dressent, à intervalles réguliers, de courtes structures coniques (thèques).

Abondance :

La douzaine de spécimens trouvés à la carrière Walcott représentent seulement 0,021 % du total des spécimens recensés (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :
25 mm

Écologie

Interprétations écologiques :

À l’instar des formes modernes de rhabdopleuridés, Chaunograptus vivait probablement fixé aux substrats et se nourrissait en filtrant les particules de matière organique en suspension dans l’eau. D’après la description originale, Chaunograptus pourrait avoir monté sur l’éponge Leptomitus lineata (Tuponia lineata dans Ruedemann, 1931).

Références

CARON, J.-B. AND D. A. Jackson, 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

RICKARDS, R. B. AND P. N. DURMAN, 2006. Evolution of the earliest graptolites and other hemichordates, p. 5-92. In M. G. Bassett and V. K. Deisler (eds.), Studies in Palaeozoic Palaeontology. National Museum of Wales Geological Series 25. National Museum of Wales, Cardiff.

RUEDEMANN, R. 1931. Some new Middle Cambrian fossils from British Columbia. Proceedings of the United States National Museum, 79: 1-25.

RUEDEMANN, R. 1947. Graptolites of North America. Geological Society of America Memoir, 19: 652.

URBANEK, A. 1986. The enigma of graptolite ancestry: lesson from a phylogenetic debate, p. 184-226. In A. Hoffman and M. H. Nitecki (eds.), Problematic Fossil Taxa (Oxford Monographs on Geology and Geophysics ° 5). Oxford University Press and Clarendon Press, Oxford.

Autres liens :

Aucun