Les prédateurs

Les prédateurs - Image numérique de la communauté de Burgess-01
Fond marin où la vie pullule — comme à la fin de la plongée virtuelle. On y reconnaĆ®t différents types d'éponges et des algues de formes, de tailles et de couleurs variées. D'infimes particules (nuage blanc) coulent vers le fond.

La caméra avance et fait un gros plan sur un ver priapulien appelé Ottoia, partiellement enfoncé dans la boue. À une distance rapprochée, Wiwaxia, un mollusque primitif doté d'une armure, est occupé à brouter la Morania, un tapis de bactéries poussant par plaques sur le fond marin.

Les prédateurs - Image numérique de la communauté de Burgess-02
En utilisant son proboscide (trompe) flexible à crochets, le ver priapulien Ottoia réussit à attraper et à avaler un Haplophrentis, un animal à longue carapace conique. Soudain, un grand arthropode nageur, Hurdia, plonge vers l'Ottoia distrait, ne lui laissant aucune chance de s'échapper. Des pinces épineuses saisissent le ver avec une efficacité meurtrière. Le malheureux prédateur, lui-même devenu proie, est tiré vers l'effrayante bouche à multiples rangées de dents acérées de Hurdia.

L'attaque produit un immense nuage de boue qui vient recouvrir en partie les éponges et les autres organismes vivant autour sur le fond marin. Plusieurs arthropodes Marrella circulent tout près, apparemment indifférents.

Les prédateurs - Image numérique de la communauté de Burgess-03Hurdia s'apprête à s'éloigner lorsque Nectocaris, un céphalopode primitif, arrive sur les lieux et s'approche du grand prédateur, peut-être attiré par le goût des fluides corporels dans l'eau. Le plus petit des deux animaux abandonne rapidement sa quête et s'échappe en direction opposée.

Les projecteurs sont dirigés vers un groupe d'arthropodes marchant sur le fond marin à la recherche de petites proies. Il s'agit de Canadaspis, reconnaissables à leur carapace bivalve caractéristique.

Les prédateurs - Image numérique de la communauté de Burgess-04
Soudain, un prédateur géant appelé Anomalocaris — plus grand que Hurdia, mais appartenant au même groupe d'arthropodes primitifs — saisit un Canadaspis avec une incroyable vitesse. La carapace non minéralisée de Canadaspis ne lui est d'aucune utilité pour se protéger contre les puissantes pinces hérissées d'épines d'Anomalocaris qui règle rapidement son compte au malheureux animal, soulevant un nuage d'eau boueuse. À l'arrière-plan, les Canadaspis ayant survécu prennent la fuite.

Anomalocaris, son butin en sécurité dans ses pinces, s'arrête un bref instant devant la caméra avant de quitter les lieux.
Fin
Durée totale = 36 s