Inventaire sur le terrain

RÉSUMÉ : Peter Fenton technicien au Musée royal de l’Ontario explique le mode d’inventaire des fossiles découverts et l’importance de documenter chaque découverte de façon précise. (2:04)

Paléontologues prenant des notes sur les fossiles
DESCRIPTION :

« L’inventaire commence sur le terrain. On inscrit tout ce qu’on trouve. »

Paléontologue fendant une roche avec un marteau et la nettoyant avec une brosse
DESCRIPTION : Paléontologue fendant une roche avec un marteau et la nettoyant avec une brosse

« On brise les roches, on les dégrossit avec des scies à roche et on les nettoie un peu sur place, histoire d’éliminer autant de poussière et d’impuretés que possible. »

Paléontologues prenant des notes sur les fossiles
DESCRIPTION : Paléontologues prenant des notes sur les fossiles

« Ensuite, on fait un inventaire préliminaire, généralement le soir, parce qu’il faut envoyer à Parcs Canada la liste de tout ce qu’on a recueilli dans la journée; on fait ça pendant toute la saison. »

Peter Fenton montrant un fossile pour expliquer le mode d’inventaire
DESCRIPTION : Peter Fenton montrant un fossile pour expliquer le mode d’inventaire

« On attribue plusieurs numéros ou lettres à chaque spécimen. Par exemple, il est écrit RQ, pour Raymond Quarry au dos de cette roche. On sait donc que le spécimen provient de la carrière Raymond. 9.8 représente le niveau d’où la roche a été extraite. Ensuite, on date la découverte de la roche, ici 93-1161 A. Le chiffre 93 indique que le spécimen a été trouvé en 1993 et le chiffre 1161, que c’est le 1161e spécimen qui a été recueilli. »

Paléontologues trouvant des fragments de roches
DESCRIPTION : Paléontologues trouvant des fragments de roches

« Et le « A » est important parce que si on trouve un fragment détaché dans un talus d’éboulis, par exemple, il y a de grandes chances qu’on ne trouve rien d’autre sur ce spécimen particulier. »

Peter Fenton montrant les deux moitiés d’une roche dégagée
DESCRIPTION : Peter Fenton montrant les deux moitiés d’une roche dégagée

« Voici, par contre, un fossile qui a été dégagé. On a trouvé la roche intacte, comme ça, et il a fallu la cliver au burin. Le fossile est des deux côtés : d’un côté, ce qu’on appelle l’empreinte, de l’autre, la contre-empreinte. On les a appelés 1161 A et 1161 B. »

Personnel de Parcs Canada inspectant les fossiles et prenant des notes
DESCRIPTION : Personnel de Parcs Canada inspectant les fossiles et prenant des notes

« En fin de saison, des représentants de Parcs Canada viennent vérifier que tous les fossiles découverts sont bien sur la liste. Ça fait beaucoup de paperasserie, mais comme ça, on a des recueils d’une très grande précision. »