Animaux sauvages

RÉSUMÉ : Peter Fenton technicien au Musée royal de l’Ontario parle des aléas de son travail au parc national Yoho, où les animaux sauvages peuvent rendre la vie dure aux chercheurs. (1:16)

Campement
DESCRIPTION : Campement

« Les moments les plus risqués sont ceux où on campe dans la carrière. C’est toute une aventure. On est juste sous la tente, à flanc de montagne, et la montagne tout entière est couverte de roches, de fragments de roches, d’éboulis. »

Chèvres près du campement
DESCRIPTION : Chèvres près du campement

« Certaines roches sont de la taille d’assiettes, d’autres sont très grosses. Et en plus, il y a les chèvres de montagne. Bien sûr, elles ne font pas exprès de nous faire tomber des roches dessus, »

Réparation d’une tente
DESCRIPTION : Réparation d’une tente

« mais il est souvent arrivé que des roches déchirent la toile d’une tente ou se retrouvent à l’intérieur. C’est angoissant quand ça se produit au beau milieu de la nuit. »

Clôture autour des tentes pour se protéger contre les ours
DESCRIPTION : Clôture autour des tentes pour se protéger contre les ours

« Et il y a les ours. Il a fallu ériger une clôture autour du campement, une clôture électrique à énergie solaire. L’ours qui la touche reçoit une décharge électrique sur le museau. »

Peter Fenton s’adressant à la camera, montrant un vaporisateur chasse- ours
DESCRIPTION : Peter Fenton s’adressant à la camera, montrant un vaporisateur chasse- ours

« Nous avons toujours sur nous un vaporisateur à gaz poivré, un peu comme du Mace. Le port des armes à feu est interdit dans les parcs nationaux. Dans d’autres régions du pays, il est permis d’en avoir lorsqu’on fait des fouilles, tout simplement pour se protéger. Je ne crois pas que l’un d’entre nous, au Musée, ait jamais eu à tirer. On a tendance à faire beaucoup de bruit, ce qui effraie la plupart des animaux. »

© Musée royal de l’Ontario