Galerie des fossiles

Byronia annulata

Polype nommé en l'honneur d'un banquier canadien

Byronia annulata (ROM 56648). Planche 1, figures 9 et 9a de Walcott (1908) et contre-empreinte du spécimen original recueilli dans les couches à trilobites du mont Stephen en 1975 (l'empreinte est conservée à la Smithsonian Institution). Longueur approximative du spécimen = 95 mm. Spécimen sec, lumière directe. Couches à trilobites sur le mont Stephen.

© Musée royal de l'Ontario. Photos : Jean-Bernard Caron

Média 1 des 2 pour Byronia annulata Photo
Média 2 des 2 pour Byronia annulata Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Cnidaires ?

Classe :

Scyphozoaires ? (Ordre : Byroniida, groupe souche des cnidaires)

Affinité :

Byronia représenterait le stade sessile d'une scyphoméduse, qui synthétisait des tubes chitineux fuselés pour s'agripper au substratum par l'intermédiaire d'un disque d'attache (Zhu et coll., 2000).

Nom d'espèce :

Byronia annulata

Nom du descripteur :

Matthew

Date de la description :

1899

Étymologie :

Byronia – d'après Byron Edmund Walker (1848-1924), banquier canadien et paléontologue amateur, cofondateur du Musée royal de l'Ontario.

annulat – du latin annulatus, « annelé », en référence aux reliefs annulaires transverses sur le corps de l'animal.

Spécimens types :

Syntype – ROM 59941 conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : de nombreuses similarités suggèrent que d'autres fossiles à thèque, comme Tubulella flagellum, Sphenothallus sp., Cambrorhytium major et C. fragilis, seraient apparentés à Byronia.

Autres dépôts : B. natus de la formation de Kaili (Zhu et al., 2000). D'autres espèces cambriennes sont représentées dans le monde, notamment B. displosa, B. mirrabookaensis et B. petila en Australie (Bischoff, 1989).

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Couches à trilobites et autres sites sur le mont Stephen; carrières Walcott et Raymond sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

En août 1887, la réunion à Toronto de la British Association for the Advancement of Science est suivie d'une excursion géologique en train dans l'ouest du Canada, organisée par l'influent banquier Byron Edmund Walker. L'un des moments forts du voyage est une visite des couches à trilobites sur le mont Stephen, après laquelle Walker prête sa collection personnelle de fossiles du mont Stephen au spécialiste canadien de la paléontologie cambrienne, George F. Matthew, de Saint John au Nouveau-Brunswick. En 1899, Matthew publie une série de nouvelles descriptions à partir des spécimens de Walker. Byronia annulata exprime la reconnaissance de Walker envers le banquier. Le paléontologue, qui voyait en Byronia un tube de ver conique et aplati, a représenté l'unique spécimen complet de cette forme rare (considéré comme l'holotype) dans une gravure. Walker a donné l'intégralité de sa collection de fossiles à l'Université de Toronto en 1904; en 1913, la collection a été transférée au nouveau Musée royal de paléontologie de l'Ontario. Malheureusement, l'unique spécimen complet de Byronia annulata décrit par Matthew n'a pas été reconnu comme tel, jusqu'à sa « redécouverte » dans les collections du Musée royal de l'Ontario en 2009. Entre-temps, Byronia a été interprété comme la thèque d'un cnidaire (forme polype) à partir de spécimens d'autres sites.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Le tube chitineux ou chitino-phosphatique (thèque) de Byronia annulata est long et conique, circulaire ou ovale à sa base et mesure pratiquement 10 mm de diamètre en coupe transversale. Les thèques, aplaties par la compression dans la plupart des cas, peuvent être droites ou présenter divers degrés de courbure. La conservation de la paroi de la thèque, formée de multiples lamelles, peut s'avérer relativement bonne, des taches sombres et réfléchissantes contrastant fortement avec la matrice schisteuse. La surface externe de cette paroi est ornée de reliefs caractéristiques, qui forment des anneaux transversaux très rapprochés croisant de fines stries longitudinales. Les thèques complètes sont parfois pourvues d'un disque d'attache au niveau de leur extrémité étroite. Des individus ou des colonies de thèques de dimensions inférieures ressemblant à Tubulella flagellum, autre tube chitineux, sont parfois trouvés associés à Byronia, mais la question à savoir s'ils croissaient fixés aux tubes de dimensions supérieures ou s'ils « bourgeonnaient » par clonage de ces derniers est encore ouverte. Aucun tissu mou de Byronia annulata n'a pour l'instant été décrit.

Abondance :

Byronia est essentiellement connu d'après l'étude de spécimens des couches à trilobites sur le mont Stephen.

Taille maximum :

100 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Carnivore, suspensivore

Interprétations écologiques :

La thèque de Byronia se serait attachée au substratum par l'intermédiaire d'un disque apical qui, le plus souvent, est perdu. L'absence de tissus mous conservés rend hypothétique l'attribution d'un comportement alimentaire particulier. Mais par analogie avec des formes telles que Cambrorhytium, un régime carnivore ou suspensivore semble possible.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

BISCHOFF, C. O. 1989. Byroniida new order from early Palaeozoic strata of eastern Australia (Cnidaria, thecate scyphopolyps). Senkenbergiana Lethaea, 69(5/6): 467-521.

CONWAY MORRIS, S. AND R. A. ROBISON. 1988. More soft-bodied animals and algae from the Middle Cambrian of Utah and British Columbia. University of Kansas Paleontological Contributions, Paper, 122: 23-48.

MATTHEW, G. F. 1899. Studies on Cambrian faunas, No. 3. Upper Cambrian fauna of Mount Stephen, British Columbia. The trilobites and worms. Transactions of the Royal Society of Canada, Series 2, 4: 39-66.

RASETTI, F. 1951. Middle Cambrian stratigraphy and faunas of the Canadian Rocky Mountains. Smithsonian Miscellaneous Collections, 116(5): 277 p.

WALCOTT, C. D. 1908. Mount Stephen rocks and fossils. Canadian Alpine Journal, 1: 232-248.

ZHU, M.-Y., H. VAN ITEN, R. S. COX, Y. L. ZHAO, B.-D. ERDTMANN. 2000. Occurrence of Byronia Matthew and Sphenothallus Hall in the Lower Cambrian of China. Paläontologische Zeitschrift, 74: 227-238.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page